Tuesday, May 01, 2007

Cunning linguists


L’édition du 30 avril du quotidien Le Monde relate, sur un ton plutôt amusé, la farce perpétrée par un traducteur de France2 lors d’une émission télévisée diffusée aux Français de New York. Traduisant l’appel lancé par Nicolas Sarkozy, les sous-titres en anglais du discours disent : « I invite the French people to rally my inflated ego so that we can build that dream », autrement dit : « J’invite les Français à rallier mon ego surdimensionné ... etc. » . Le traducteur (américain) a été licencié.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-903893,0.html



June 17, 2005 - Visit to Canada of His Excellency Phan Van Khai, Prime Minister of the Socialist Republic of Vietnam (Photo: Protocol Canada)

À propos d’égo surdimensionné, j’ai été engagée, il y a quelques années, comme interprète par le Gouvernement canadien à l’occasion de la visite officielle d’une délégation vietnamienne de très haut niveau. Les premiers jours précédant la visite, j’avais accompagné les fonctionnaires canadiens dans leurs activités de préparation et apparemment, le responsable de la logistique de la visite a été tellement impressionné par ma prestation qu’il a demandé que je sois nommée chef de l’équipe d’interprétation (nous étions trois en tout). C’est alors que le Dieu de l’égo surdimensionné a frappé. Cinq minutes avant l’arrivée de la délégation, on était encore en train de réécrire le discours du chef d’État. J’ai supplié - en vain - qu’on m’en donne une copie. L’accueil de la délégation vietnamienne se faisait dans un hangar de l’aéroport militaire d’Ottawa, dont personne n’a pensé à vérifier la sonorisation. Le premier ministre canadien a prononcé son discours de bienvenue dans cette salle caverneuse et tout ce que j’entendais c’était wah wah wah [écho] Canada wah wah wah [écho] Vietnam wah wah wah [écho]…. J’ai inventé de toute pièce un discours de circonstance. Ce fut ensuite le tour du premier ministre vietnamien, dont le discours a été traduit impeccablement par l’interprète vietnamien qui lisait tranquillement le texte traduit. Immédiatement après la fin de la cérémonie, le chef de la logistique est venu me dire que j’étais congédiée.

2 comments:

kca said...

T es pas encore dans l avion toi?

Buddhist with an attitude said...

J'arrive. Pousse pas.