Monday, February 26, 2007

Le Pacte de Loulou

Loulou et moi, déguisées. Je suis à droite.


J'ai une petite chienne, Loulou, qui est le soleil de ma vie. Je l'ai eue en cadeau il y a huit ans (la mère était une Cocker Spaniel qui avait eu une petite aventure avec un chien inconnu et la propriétaire voulait se débarasser rapidement des chiots qui n'étaient pas pure race). Elle m'a déjà coûté une fortune en vaccination, stérilisation, médicaments, nourriture, garde-robe, sans parler des séances bimensuelles au salon de beauté pour coupe, shampoing, mise en plis et manucure.

Pendant longtemps, j'avais pensé qu'elle était la réincarnation d'un membre de ma famille (mon frère? ou mon père, peut-être?), parce qu'elle essayait constamment de nous parler: elle entrouvait sa bouche et s'efforçait de former des sons en plaçant ses lèvres dans diverses positions. Elle a fini par y renoncer, mais j'imagine sa frustration...

Tous les matins, je partage mon petit déjeuner avec elle: croissants, tartines, fromage, pâtés chauds, fruits, elle mange de tout et le soir, elle finit les restes de mon souper. En été, quand mon fils B-Boy prépare du pina colada pour la famille, elle a sa part (sans rhum) dans un petit bol. La nuit, elle dort avec moi dans mon lit d'opium. Avec l'âge, elle n'arrive plus à grimper au lit toute seule, surtout avec un genou qu'elle s'est tordu l'été dernier et que j'ai guéri par imposition des mains mais qui reste faible. Je devrais lui acheter des petites marches.

Noel dernier, j'étais partie plus d'une semaine à Calgary et j'ai demandé à des amis de venir loger chez moi pour s'occuper d'elle et lui tenir compagnie. Elle n'a pas mangé les trois premiers jours et n'a jamais voulu sortir pour ses marches quotidiennes, de peur de rater mon retour. Elle était restée campée en permanence devant la porte de la cuisine à m'attendre.

Hier soir, alors qu'on était toutes les deux bien enfoncées sous le duvet, à moitié endormies, j'ai fait un pacte avec ma Loulou: je lui ai fait promettre, si elle mourrait avant moi, de se réincarner de nouveau dans ma famille. Quant à moi, quant je mourrai, je promets de la chercher et de me réincarner dans sa famille.

C'est bien un cocker spaniel, mais ce n'est pas ma Loulou.

Voici ma Loulou! Non, je déconne... C'est moi au saut du lit, sans maquillage.



Voici l'amour de ma vie, dans toute sa splendeur.


Et si vous ne croyez pas qu'un chien puisse parler, watch this and STFU!

3 comments:

kca said...

Voici ma Loulou! Non, je déconne... C'est moi au saut du lit, sans maquillage.

Arghhhhhhhh !!!

Buddhist with an attitude said...

Maintenant tu sais pourquoi je suis limitée aux mecs de 65 ans (désespérés).

kca said...

J avais pas reguarder la video, mais c'est vrai que c est a hurler de rire, surtout la fin avec "I love my mama"