Wednesday, January 30, 2008

La science au service de la religion


Via La Presse: http://tinyurl.com/yq2kqw
Agence France-Presse
Bangkok

Une entreprise thaïlandaise va distribuer une étoffe de couleur safran, destinée aux robes des moines bouddhistes, imprégnée d'un produit répulsif anti-moustique.

Le tissu, imprégné d'un produit naturel repoussant les moustiques, sera distribué en Thaïlande et dans d'autres pays bouddhistes d'Asie, a annoncé mercredi Wisan Wanasaksrisakul, directeur général du fabricant Thaï Covenant Co Ltd.

«Nous avons mené des expériences avec quatre espèces de moustiques, et quand les moines portent l'étoffe, les moustiques ne peuvent pas détecter leur nourriture (le sang humain)», a-t-il expliqué.

Le prix de revient des robes confectionnées avec ce tissu est supérieur de 10% à celui des robes en tissu traditionnel, a ajouté l'entreprise qui compte les distribuer notamment en Birmanie, au Sri Lanka et en Inde.

Le marché des robes de moines représente en Thaïlande quelque 2 milliards de baht (60 millions de dollars US) par an. La Thaïlande compte entre 350 000 et 400 000 moines bouddhistes.



Il faut expliquer que, d'une part, le premier précepte du bouddhisme est le respect de toutes vies, qu'elles soient humaines ou animales et, d'autre part, les moustiques et autres insectes piqueurs sont très abondants dans les pays tropicaux tels que la Thaïlande. Les calendriers des retraites des moines bouddhistes sont par exemple établis autour de la saison des pluies, où les insectes (vers, fourmis, araignées, etc..) sont particulièrement abondants, pour éviter que les moines les piétinent dans leurs déplacements quotidiens. Le port de ces robes permettra aux moines de méditer en paix.


2 comments:

kca said...

Et bien ca c' est de l' info ma grande.
60 patates par an, pas mal, mais mieux vaut tout de meme aller en Afrique et en amerique du sud.

Mais je reste convaicu qu' e toucher a la chaine alimentaire a tout de meme des risques. Si les mousitques n' arrivent plus a pomper les hommes, il va bien falloir qu' ils s' adaptent.

Ah au fait c' est tout de meme bizarre que tu n' ais rien dit sur le fait que les amerloques comptent comercialiser de la vache clonnee dans 5 ans.

Buddhist with an attitude said...

Je ne suis pas sûre que tu aies bien lu mon billet (je crois que c'est comme ça que Le Monde traduit "post"). Patates? Vache clonée? WTF?
Quant au sort des moustiques, rassure toi, ils ne pourront plus piquer les moines, mais le reste de la population est toujours sur leur menu.