Monday, August 20, 2007

La jungle urbaine



Une des raisons pour lesquelles j'aime Montréal, outre la grande diversité de ses cuisines ethniques, est sa grande diversité faunique. Dans le quartier où j'habite, il n'est pas rare, en promenant son chien, de se retrouver nez à museau avec toutes sortes d'animaux sauvages: pumas, girafes, ... non, je plaisante... ratons laveurs, souvent en sortie familiale avec leurs petits, hérissons, putois (ou plutôt mouffettes, comme on dit ici), albatros, etc..

Samedi soir, la chienne qui passe son temps à faire la sieste se réveille soudain en sursaut et se précipite sur le balcon en aboyant furieusement. Normalement, je laisse faire, parce qu'elle fait beaucoup de bruit pour intimider les voisins qui promènent leurs chiens dans la ruelle derrière la maison, mais elle se calme rapidement dès qu'ils sont passés. Or cette fois-ci les aboiements continuent dans un crescendo assourdissant. Je décide de sortir sur le balcon, armée d'une lampe de poche, et élucider le mystère.

J'habite au deuxième étage. Ma cuisine, dont la porte est toujours ouverte en été, donne sur le balcon, qui est énorme, à la largeur de la maison. J'y ai installé une grande table (pour six), un parasol, et des tas de plantes qui constituent une véritable jungle: bambou, ficus, orchidées, géraniums, cosmos, etc... Je vois la chienne en train d'aboyer et de grogner furieusement contre quelque chose dans un coin du balcon. Avec ma lampe, j'éclaire le coin et je vois un gros raton laveur adulte acculé contre la balustrade, prêt à tomber du balcon.

Je m'empresse de traîner la chienne à l'intérieur et de fermer la porte, pour laisser au raton laveur le temps de s'enfuir. Ce matin, un article du journal Le Devoir me confirme que j'ai bien fait: trois cas isolés de la rage du raton laveur ont été découverts récemment près d'une zone urbaine.

Et hier matin, en prenant mon petit déjeuner sur le balcon, je trouve une cigale, que j'ai ramassée et mise sur mon bambou. Si elle fait des petits, cela me fera une bonne friture! Miam!!!




4 comments:

kca said...

Et ton petit chien... c'est suffisant pour un barbecue pour 6? ^^ Ou une petite fricassee :O)

Buddhist with an attitude said...

Je suis du Sud, kca. Les sudistes ne bouffent pas de chien. Mais des tempura de cigales, trempés dans du bon nuoc mam, ça oui!

kca said...

Ah oui 1000 excuses, j avais oublier: Dans le sud, il n' y a que des gens civilises ^^.

Bon alors ton chien, tu nous l'envoie en vacances ou pas? :O)

Buddhist with an attitude said...

OK, mais il faut attendre un peu parce qu'elle a rendez-vous avec le vet pour ses vaccinations annuelles (et ça me coûte les yeux de la tête, alors, oui, des fois la pensée d'une petite fricassée me traverse la tête. Ce qui me retient, c'est l'idée que je serais une barbare comme les nordistes...hehehe).